23.05.2022
Les actualités MonOpticien.com

Le dépistage visuel, on y pense !

À chaque âge, son dépistage

Sans que nous nous en rendions véritablement compte, des troubles de la vision peuvent apparaitre et s’installer durablement, entrainant même, parfois, des dégâts irréversibles sur notre santé visuelle.

Et, c’est le dépistage précoce de ces troubles et à tous les âges de la vie qui permet d’éviter que ces gênes ne s’aggravent jusqu’à leurs installations définitives.
En effet, notre vue évolue tout au long de notre vie ! Gêne repérée dès la naissance ou sur les bancs de l’école, presbytie plus tard et/ou troubles liés au vieillissement, tout cela est en réalité inhérent au temps qui passe.
Une seule solution, consulter au bon moment pour repérer les anomalies et prendre soin de ses yeux !

Et c’est ce que nous vous proposons dans cet article, où vous trouverez un petit rappel des moments clés pour se faire dépister.

Les enfants se plaignent rarement d’un problème lié à la vue, car « contrairement aux dents, l’œil ne fait pas mal ».
C’est donc aux parents d’être très vigilants à ce sujet. Dépistage à la naissance, lors des visites de contrôle, chez le pédiatre, à l’école… : le dépistage précoce est finalement essentiel pour la santé des yeux de nos enfants !

En effet, il peut permettre de repérer dès les premiers mois des situations à risque comme une amblyopie par exemple.
Les anomalies rencontrées précocement peuvent en revanche être traitées rapidement et sans séquelles grâce à des examens de contrôle réalisables par des professionnels de santé de l’enfance.

Chez les plus grands, le dépistage reste, là aussi, la méthode la plus efficace pour lutter contre les troubles visuels les plus courants (myopie, hypermétropie, astigmatisme...) et qui sont très souvent responsables des difficultés d’apprentissage.
La méthode la plus simple pour se repérer dans le temps : le carnet de santé de l’enfant dans lequel figurent les points de contrôle principaux.
Finalement, plus le trouble est détecté tôt, plus il a de chance de guérir !

Qui dit adolescence et début de l’âge adulte dit obligatoirement, à l’ère du XXIe siècle, sursollicitation de l’œil due aux écrans. C’est donc principalement la myopie qui va se déclarer à cette période de la vie (trouble de la vision qui se traduit par une perception floue de ce qui est loin et une vision nette de ce qui est proche).
Le port de lunettes dans ce cas est le meilleur moyen de corriger ce défaut visuel !

À la quarantaine, de nouveaux phénomènes se développent et commencent à s’installer.
Vous vous retrouvez à faire l'accordéon avec vos bras afin d'allonger ces derniers ou vous cherchez toujours plus de lumière pour lire ? C'est que la presbytie s’est installée.

Et effectivement, elle fait partie de ces troubles majeurs qui nous perturbent profondément à partir de 45 ans. En fait, c'est la capacité d'accommodation de votre cristallin qui est altéré et qui a perdu de son élasticité : dès lors, l'image ne peut plus se faire correctement sur la rétine. C'est pour cela que vous jouez avec la distance à l'aide de vos bras afin de pallier cette perception visuelle devenue floue à distance habituelle.

La presbytie pourra être alors corrigée en portant des lunettes (verres unifocaux, bifocaux ou progressifs, selon que vous avez ou non un autre trouble de la vision) ou des lentilles de contact.
Une opération au laser est possible ainsi que la pose d’un implant (lentille) pour remplacer le cristallin. 

À la cinquantaine et même après la soixantaine, d’autres défauts visuels peuvent apparaitre et s’installer jusqu’à causer des dégâts irréparables sur nos yeux.
Et la 1ère cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans se nomme DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge) qui correspond à une dégradation d’une partie de la rétine (la macula), pouvant mener à la perte de la vision centrale.

Suivant l’évolution de cette maladie, il existe des traitements. En revanche, plus tôt le diagnostic est posé, plus tôt la prise en charge et le traitement peuvent être administrés.

Avec l’âge et le vieillissement oculaire, une vision floue peut se déclarer : vision voilée ou brouillée, quelquefois, des petites taches ou des points dans le champ de vision. Une mauvaise perception des contrastes, des difficultés à distinguer les reliefs… Ce sont les symptômes de la cataracte qui survient lorsque le cristallin perd de sa transparence.
Détectée durant un examen de la vue, elle se traite grâce à la chirurgie. Le noyau du cristallin opacifié est alors remplacé par un implant intra-oculaire.

Dans la plupart des cas, cette opération permet une excellente récupération en quelques jours et le patient peut ensuite reprendre sa vie quotidienne.

Il existe donc de nombreux troubles oculaires, et ce, à tout âge de la vie. Une seule solution pour éviter des dégâts à nos yeux, se rendre au moindre doute chez un ophtalmologiste, mais aussi ne pas oublier d’effectuer les dépistages de contrôle quand cela est nécessaire. En règle générale, ne laissez pas passer trois ans sans vous rendre chez votre ophtalmologiste. Et à partir de 50 ans, ne laissez pas passer deux ans, car c'est à cette période que le glaucome et la DMLA peuvent se développer.

Puis à partir de 60 ans, on vous recommandera de prendre rendez-vous tous les ans.

Les autres actualités MonOpticien.com

  • Bien comprendre la myopie

    La myopie est un trouble de la vision qui se traduit par une perception floue de ce qui est loin et une vision nette de ce qui est proche. Ce trouble touche une personne sur trois en Europe. Il n'est pas toujours décelé rapidement, car...

  • Sublimez votre regard en prenant soin de vos yeux !

    Le maquillage est devenu un rituel beauté au quotidien. Que ce soit avant d’aller travailler ou pour sortir, le passage devant le miroir est un moment précieux, un moment de calme avec soi-même. Oui, mais attention aux risques...

  • La visite chez l'ophtalmologue

    Pour les personnes porteuses de lunettes ou de lentilles, il est impératif de consulter son médecin ophtalmologue de façon régulière. Outre le besoin de renouveler les ordonnances, la santé oculaire des patients...

  • Le suivi ophtalmologique : quel est le bon rythme ?

    Les chiffres sont inquiétants et pourtant bien vrais : plus d’1 français sur 10 n’a jamais vu d’ophtalmologiste et plus d’1 jeune sur 4 déclare ne pas prêter attention à sa vue. Découragement...

  • Les symptômes de l'astigmatisme

    Votre vision est déformée ? Troublée ? De la fatigue après 5 minutes de lecture ? Vous êtes peut-être atteint d'astigmatisme. Cette maladie visuelle se caractérise par une courbure anormale de la cornée....

  • Bien choisir ses lentilles de contact

    Aujourd’hui, deux Français sur trois portent des lunettes. Celles-ci peuvent parfois se révéler contraignantes, pour la pratique d'une activité sportive, pour les vacances, ou tout simplement ne pas convenir à...